Kilimanjaro Running Adventure Race 


Une épreuve incroyable sur un parcours jamais réalisé en course .
Faire le tour de la plus haute montagne d’Afrique , monter à son sommet et redescendre .... Traverser la jungle avec ses singes virevoltants, découvrir la voie RongaÏ proche du Kenya, les Monts de Shira, arpenter les chemins abandonnés de la voie nord , voir et atteindre ce sommet mythique à 5895 Mètres ...2 Jours d’acclimatation, 5 jours pour le faire ... 91 km dont 74 km de marche / course plus de 6000 mètres de dénivelé positif ... L’aventure ultime proposée par Tendao.

Le parc national du Kilimandjaro est un parc national situé près de Moshi en Tanzanie. Il entoure le Kilimandjaro et couvre une superficie de 756 km2. Cette zone fut déclarée réserve de chasse par le gouvernement colonial allemand en 1910 suite au développement des safaris qui mettaient la faune en danger. En 1921, la réserve devient réserve forestière. En 1973, la zone au-dessus de 2 700 mètres fut reclassifiée comme parc national et fut ouverte au public en 1977. Le parc est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en1987

Le Programme 2013


Le Programme 
16 Janvier Départ Vol Europe via Amsterdam puis Kili Aiport Transfert et nuit hôtel
17 Janvier Rongai Gate Simba Camp ( Journée d’acclimatation) 8 km (1550/2700m)
18 Janvier : Simba Camp  Third CaveAcclimatation 9 km (2700/3800m)
19 Janvier : Départ de la première étape  Third Cave /Moir Hut  15 km (3800/ 4200 m)
20Janvier : Seconde étape  Moir Hut /Lava Tower / Barranco 9 km (4200/4600/3900m) 
21Janvier : Troisième  étape   Barranco / Barafu  (3900 /4673 m) 13 km
22  Janvier : Quatriéme étape  Barafu / Uhuru / Kibo Huts /Horombo Huts 22 km (4673/5895/3720 m)
23 Janvier : Dernière étape Horombo Huts / Marangu Gate 15 km (3720/ 1870m )
puis transfert Hôtel + Soirée de Remise des prix
24 Janvier : Safari Pic nique dans le parc d’Arusha + transfert hôtel aeroport en fin d’aprés midi et vol pour l’Europe
25 Janvier : Arrivée en Europe



Le prix est de 3980 euros tout compris ...

La consultation spécialisée d’altitude


Elle apprécie de la façon la plus précise vos capacités d’adaptation et les risques encourus. Le spécialiste que vous rencontrez à cette occasion saura vous donner les conseils adaptés à votre cas personnel et au circuit que vous envisagez.

Il faut la demander :
si vous avez des antécédents de mal des montagnes,
s’il s’agit de votre premier séjour en très haute altitude,
si vous présentez un risque particulier.

Après l’entretien, vous passez une épreuve en hypoxie (altitude équivalente à 4800m) au repos et à l’exercice (30% de VO2max) pour évaluer la capacité de votre organisme à s’adapter au manque d’oxygène . Votre réponse ventilatoire et cardiaque à l’hypoxie est évaluée. Lorsqu’elle est médiocre, des conseils de progression et un éventuel traitement préventif (acétazolamide= Diamox) permettant de favoriser votre acclimatation vous sera prescrit.

RESPECT ET SECURITE            

  Equipe professionnelle (porteurs, guides, traceurs soit plus de 150 personnes )
  Présence de médecins
  Oymmètres, bouteilles d’oxygène
  Caissons hyperbares
  Tentes spacieuses (3 places  pour 2 personnes)
         Toilettes chimiques
        Nourriture excellente
        Respect des communautés de la population du Kilimanjaro
        Acclimatation avant l’épreuve obligatoire

Conseils et Informations


• Avant de partir : Niveau technique et préparation physique
L’ascension du Kilimandjaro ne nécessite aucune technique, tout le parcours s’effectuant sur sentiers. L’arête sommitale peut présenter quelques courts passages sur névés faciles où la trace sera faite. Vous devez être en bonne condition physique: bon marcheur,bon trailer vous avez une bonne expérience du trail en moyenne montagne.

• Caractéristiques de l'ascension
Temps de Temps de progression moyen par étape 4 à 7H par jour ( Sauf étape du sommet 7 à 10 h). Rythme en montée: 200 à 250 mètres de dénivelé par heure en moyenne. Parmi tous les trekkeurs qui tentent l'ascension du Kilimandjaro, la proportion de ceux qui atteignent le sommet est faible (moins de la moitié). C'est parfois parce que l'on a sous estimé la difficulté, mais c'est le plus souvent parce que l'on n’a pas respecté quelques règles simples, mais essentielles, de la progression en haute montagne, pour éviter les effets néfastes dus à l'altitude le mal aigu des montagnes.
Les médecins de l ‘épreuve effectueront des tests pour mesurer l’état de santé de chaque concurrent avant le départ .. Le parcours sera balisé et des points de contrôle seront installés sur le parcours ...

• Pour avoir le maximum de chances de succès
Avoir un rythme lent au départ  même de façon exagérée de façon à ne jamais se fatiguer. Boire beaucoup, même s'il l'on n'a pas soif. Ce sont les règles essentielles pour la réussite de l, qu’il faut respecter scrupuleusement pour atteindre le sommet dans de bonnes conditions. En revanche, sur le plan physique, une bonne préparation est indispensable : si vous êtes en bonne condition physique, cette épreuve vous paraîtra plus facile, et vous n'éprouverez peu ou pas de fatigue. Ceci étant, des personnes de plus de 60 ans atteignent fréquemment le sommet sans entraînement alors que des coureurs entraînés échouent, faute de précautions. L'ascension finale se fera avec une pénalité obligatoire pour apprécier cette montée et le sommet ....


Mal Aigu des Montagnes ( M.A.M )
Le mal des montagnes se manifeste progressivement (ou simultanément) par des maux de têtes, des insomnies, la perte d'appétit, puis par des nausées, enfin par des oedèmes cérébraux et pulmonaires. La première des précautions est de correctement s'alimenter en eau : Il faut boire au minimum 3 à 4 litres d'eau par jour, même si l'on n'éprouve pas de soif S Sachez cependant que le mal des montagnes n'est pas instantané. Il y a un décalage entre la progression et les effets de l'altitude. C'est la raison pour laquelle nous effectuons la descente rapidement après l'ascension de façon à éliminer totalement les effets de l'altitude.